Lâcher prise et bienveillance face à l’image corporelle

Lâcher prise et bienveillance face à l’image corporelle

samedi 24 février 2018, rédigé par Elsa Bordes, Diététicienne nutritionniste.

Avez-vous déjà essayé, lors d’un moment d’anxiété, de lutter contre certaines pensées ou sensations pouvant vous envahir ?

Qui n’a jamais été confronté, une nuit, en l’attente d’un évènement stressant ou important à cette insomnie qui vous empêche de dormir ? Nous avons tous essayé de lâcher prise avec de nombreux stratagème : exercice de respiration, faire disparaître ses pensées, penser à autre chose ..
Malgré vos efforts, vous vous êtes sans doute rendu compte que ces nombreuses tentatives de lâcher prise n’avaient pas l’effet escompté.

En effet, votre volonté et votre lutte pour vous endormir (« il faut que je dorme », « si je ne dors pas je ne réussirai pas mon examen demain ») ne fait qu’augmenter votre focalisation sur le fait que vous ne dormez toujours pas ! Vous vous sentez même davantage stressé et anxieux face à ce constat…

 

  • L’inconfort et les problématiques corporelles/alimentaires :

Nous pouvons retrouver ce constat dans nos différentes problématiques corporelles et alimentaires.

Contrôler une envie, un désir en le liant à des « il faut », « je dois » ne fait qu’augmenter notre état d’anxiété et nous mène souvent vers l’échec.

« Il faut que je perde du poids pour me sentir mieux dans ma peau », à cette effet vous pouvez alors pratiquer davantage de sport, contrôler minutieusement votre alimentation (quantités, qualité des aliments…), supprimer l’alcool ou les sucreries… Bien que ces actions peuvent être considérées d’un point de vue extérieur comme « bonnes pour la santé », vous ne vous sentez pas toujours mieux…

Ces actions ont toujours pour objectif de contrôler/éviter des situations qui vous sont inconfortables. Toutefois, cette tentative de contrôle vous ramène d’avantage vers ce stress et cette anxiété car vous êtes toujours focalisé (voire même plus) sur cet inconfort.

 

  • Comment lâcher prise face à cet inconfort et être bienveillant avec soi-même ?

Nous sommes tous en présence de pensées négatives ou de sensations inconfortables, mais nul ne sert de lutter contre leur présence.

Etre bienveillant avec soi-même et lâcher prise et d’abord savoir accepter et accueillir ces pensées lorsqu’elles surgissent. Reconnaître une pensée ou une sensations désagréable « tu es moche », « tu dois maigrir », « tu n’es pas assez bien » est déjà un grand pas vers ce que l’on appelle « la défusion ».
En les reconnaissant, vous apprenez à vivre peu à peu avec elles, à être plus « flexible » dans votre manière de vivre et à ne pas les laisser contrôler votre vie !

Vous apprendrez alors à ne plus vous laisser guider par celles-ci et elle ne vous pousseront plus à faire toutes ces actions en réactions à leur apparition.

Apprendre à vivre avec nos douleurs tout en restant libre de vivre notre vie, voilà ce qu’est réellement le lâcher prise.

Bonne journée,

 

Elsa Bordes, diététicienne-nutritionniste, Itxassou (Pays-Basque 64)